Exigence

Publié le par fleur de printemps

Dans le même registre que l'autonomie, on m'a parfois fait remarquer que d'allaiter à la demande, donc répondre immédiatement aux besoins du bébé, cela ne lui apprenait pas à attendre. Or, il faut bien qu'il comprenne que dans la vie cela ne sera pas toujours facile. Affirmation qui me fait sourire, quand je pense aux efforts que déployait mon bébé de 5 mois pour apprendre à ramper, l'immense frustration qu'il éprouvait à rester sur place, et sa tenacité à essayer à nouveau sans cesse. Je le vois s'écrasant face contre terre, pleurant, recommençant une fois, deux fois, trois, fois, dix fois.

Et pourtant, je soutiens que d'allaiter à la demande est à terme bien plus efficace qu'autre chose pour apprendre à un enfant à attendre. Parce qu'à partir d'un certain âge, peut-être18 mois et ensuite de manière croissante à 2, 3 ou 4 ans, la maman choisira de lui demander d'attendre la tétée, même en des moments de frustration et d'énervements intenses (attente dans un supermarché, foule compacte dans le métro etc). Alors que si l'enfant disposait d'une tétine et d'un doudou, il ne subirait aucune frustration à ce moment, trouvant immédiatement satisfaction.

De plus, il apprend ainsi que la satisfaction passe par la relation humaine, complexe et riche, nécessitant des efforts de sa part : la tétée ou même le calin dans les bras ne donnent pas à un enfant qui taperait, bouderait, serait visiblement de mauvaise humeur, alors qu'un enfant peut avoir ce genre de comportement seul avec sa tétine dans la bouche. Avec la tétine, il n'apprend pas à se maitriser, et trouve la satisfaction dans un objet extéirieur, sans aucun sens humain.


NB: Ceci n'est pas un playdoyer anti-tétine, je la pense indispensable pour adoucir la vie d'un enfant sevré prématurément ou non allaité à la demande.

Publié dans allaitement

Commenter cet article